VIGLI.ORG

Retour Accueil

En Amérique, le respect de la vérité est mort

12/09/11
Dr Paul Craig Roberts

 

Aux E.U. le 11 septembre 2011, le dixième anniversaire du 11-Septembre, les politiciens et leurs médias presstitués (sic) ont présenté aux Américains "Un jour de Souvenir," un exercice de propagande qui a cimenté dans le dogme le mensonge sur le 11-Septembre. Pendant ce temps-là, à l'Université Ryerson de Toronto au Canada, les Auditions Internationales de quatre jours sur les événements du 11 septembre 2001, se sont terminées à 17 heures.

Au cours des quatre jours d'auditions, des scientifiques distingués, des académiciens, des architectes professionnels et des ingénieurs ont présenté les résultats d’années de recherche indépendante sur tous les aspects du 11/9 à un jury distingué. Ce jury comprenait le président honoraire de la Cour suprême italienne, qui a été un juge d’instruction ayant présidé des cas de terrorisme, ainsi que trois académiciens distingués de haute renommée et qualité de jugement. La tâche de ce jury distingué est de produire un rapport sur base de leur jugement des preuves présentées par les témoins experts.

Les Auditions de Toronto ont été diffusées en direct sur Internet. J'ai pu suivre beaucoup de présentations au cours des quatre jours. J'ai été impressionné par le fait que le très haut niveau d'intelligence et de compétence scientifique des témoins se doublait d’un haut niveau d'intégrité, une qualité rare dans la politique américaine et totalement absente dans les médias américains.

Comme je l'ai souligné dans mon interview récente sur le 11-Septembre avec James Corbett et le Centre de recherche sur la mondialisation, je suis journaliste, et non chercheur indépendant sur le 11-Septembre. Je prête attention lorsque la communauté qui se base sur des faits rencontre des problèmes avec la propagande officielle. Peut-être ceci reflète-t-il mon âge. Ma génération a été élevée dans la confiance envers les preuves et la méthode scientifique. George Orwell et d'autres auteurs nous ont avertis des conséquences de succomber à la propagande gouvernementale suite à la perte d’intérêt pour la vérité ou la manipulation gouvernementale du patriotisme.

Ma capacité de servir en tant que journaliste scientifique est favorisée par ma formation de licencié en sciences de l’Institut de Technologie de Géorgie, d’un doctorat de l'Université de Virginie et d’une formation post-universitaire à l'Université de Californie (Berkeley) et à l'Université d'Oxford, où mon professeur était le distingué chimiste, physicien et philosophe Michael Polanyi. Dans les années 1960, j'ai été nommé le professeur associé temporaire de Génie chimique, à l'Université de la Californie, Berkeley, pour donner aux étudiants de science à Berkeley et avec Polanyi un cours sur ses contributions uniques à la connaissance. La maladie de Polanyi n’a pas permis au cours d’être organisé et m'a condamné à être un simple économiste.

Ceci ne signifie pas que je suis infaillible ou que mon rapport est correct. Si mon rapport vous stimule, allez visionner les présentations qui devraient continuer à être disponibles en ligne. Sinon, un CD sera édité. Essayez http://www.ustream.tv/channel/thetorontohearings

En tant que personne dont les propres contributions à l'économie, maintenant tardivement reconnues, sont "à l'extérieur de la boîte," je suis sensible à ceux qui peuvent échapper à la pression de leurs pairs pour faire avancer la vérité. Voici certaines des choses importantes que j'ai apprises aux Auditions de Toronto.

Les rapports du NIST (l'Institut National des Normes et la Technologie, une agence gouvernementale des Etats-Unis) sur les tours jumelles et le bâtiment 7 sont frauduleux. Les témoins aux Auditions de Toronto ont prouvé que le bâtiment 7 était une démolition contrôlée standard et que des incendiaires et des explosifs ont détruit les tours jumelles. Il n'y a aucun doute à ce sujet. Quelqu'un qui déclare le contraire n'a aucune base scientifique sur laquelle s’appuyer. Ceux qui défendent l'histoire officielle croient à des miracles qui défient les lois de la physique.

Un nano-chimiste de l'Université de Copenhague, qui en collaboration avec une équipe de scientifiques a passé 18 mois à examiner les propriétés chimiques et physiques des poussières des tours, a trouvé la preuve de la présence de nano-termite dans la poussière et des quantités de particules non naturellement formées par de feux normaux de bureaux ou de bâtiments, qui indiquent qu’un autre explosif était également présent.

Ces découvertes expliquent les températures extrêmement élevées qui ont produit de l'acier fondu pour lequel existent des preuves indiscutables. Dans la dissimulation orchestrée, le NIST nie que l'acier fondu soit présent étant donné que sa présence est en contradiction avec les températures basses que le NIST reconnaît pouvoir être produits par des feux de bâtiments.

Le physicien David Chandler a prouvé sans l'ombre d'un doute que le bâtiment 7 est tombé sur sa partie visible (d'autres bâtiments cachent les étages du bas) à la vitesse de la chute libre, une indication sans équivoque que les explosifs avaient enlevé toutes les colonnes de soutien simultanément. Suivant les lois de la physique, il n'y a absolument aucune possibilité que le bâtiment 7 soit tombé selon les raison invoquées par le NIST. Le compte rendu du NIST est un déni total des lois connues de la physique.

De nombreux autres points forts ont été mis en avant au cours de la conférence que je ne développerai pas, du moins en ce moment, parce que la révélation de malveillance est à ce point puissante qu’elle constituerait un défi à la résistance émotionnelle et mentale de la plupart des lecteurs.

Les psychologues ont expliqué qu'il y a deux sortes d'autorité à laquelle les gens se soumettent. L’une, c’est l'autorité des personnes occupant de hautes positions gouvernementales. La croyance selon laquelle "notre gouvernement ne nous aurait pas menti " est pénétrante, particulièrement parmi les patriotes. L'autre source d'autorité, ce sont les experts. Cependant, pour croire des experts, une personne doit être éduquée, ouverte d'esprit et avoir confiance dans l’intégrité scientifique, professionnelle et académique.

Ces dernières années en Amérique, l'autorité scientifique et académique a acquis une mauvaise réputation parmi les chrétiens évangélistes qui s’opposent à l'évolution et parmi les adhérents anti-intellectuels du mouvement Tea Party qui s’opposent "aux élitistes", c'est-à-dire qui contestent des personnes qui s’appuient sur la connaissance mais dont la connaissance ne soutient pas les émotions du mouvement Tea Party.

En d’autres termes, des gens qualifiés, bien informés qui disent aux gens ce qu'ils ne veulent pas entendre sont écartés en tant qu’ « ennemi ». Une grande partie de la population américaine est conduite à croire la propagande gouvernementale. Sans des médias indépendants, dont ne disposent plus les E.U., on apprend aux gens que seuls « des dingues de la conspiration » défient l'histoire du gouvernement. Même sur Internet, c’est un thème récurrent sur Antiwar.com et CounterPunch.org, deux sites qui s’opposent aux guerres de l'Amérique, mais acceptent la propagande du 11/9 qui justifie les guerres.

C’est la raison, je pense, pour laquelle les E.U. évoluent dans une ère où les besoins émotionnels de la population produite par la propagande gouvernementale écrasent la science, les preuves et les faits. Cela signifie l'abolition d’un gouvernement responsable et de l'état de droit, parce que la protection de terroristes est plus importante.

Le monde qui se base sur les faits dans lequel « nous n'avons pas peur de suivre la vérité où qu’elle puisse mener » est en train d’être déplacé par le dogme. Quelqu'un qui doute de « notre gouvernement » est un anti-Américain, un pro-musulman, un communiste, qui devrait être arrêté et torturé jusqu'à ce que le criminel avoue qu'il est un terroriste.

L'événement du 11-Septembre se situe désormais à l'extérieur du domaine des faits, de la science et des preuves. C'est un dogme qui justifie les crimes de guerre de Bush/Cheney/Obama contre des Musulmans et leurs pays.

Cass Sunstein à été appointé par le régime Obama. C’est un professeur de la Faculté de droit de Chicago et de Harvard, qui estime que puisqu’il qu’il défie « la vérité » officielle, le mouvement du 11/9 devrait être infiltré par des agents du renseignement américain pour faire taire ceux qui doutent de la propagande gouvernementale, alors qu’ils se basent sur des faits.

Quand un professeur de droit de nos deux facultés de droit les plus prestigieuses veut supprimer la preuve scientifique qui défie la véracité gouvernementale, nous savons qu’en Amérique, le respect de la vérité est mort.

La notion selon laquelle un pays où la vérité est morte puisse être « une lumière du monde » est une absurdité.

 

Le Dr Paul Craig Roberts est le père de la Reaganomics et l'ancien chef de la politique au Département du Trésor. [NdT. Le ministre français de l'économie et des finances, Édouard Balladur, reconnaissant ses compétences, lui décerne la Légion d'honneur en 1987.] Il est chroniqueur et a été précédemment rédacteur pour le Wall Street Journal. Son dernier livre, "Comment l'économie a été perdue : la guerre des mondes," détaille les raisons de la désintégration des Etats-Unis.

Traduction : Jean-Luc Guilmot, www.vigli.org

(NdT. "En Amérique..." et dans la sphère atlantiste qui lui emboîte si bien le pas).

Article initialement publié en anglais le 12/09/11 sur infowar.com

______________________________________

Retour Accueil